Michel YZIQUEL

1970 - Le gardien de la paix Michel Yziquel est abattu par un forcené retranché dans son domicile dans un contexte de violences conjugales aux Mureaux.

Si vous êtes un proche de la victime,
merci de me contacter.
Dimanche 8 Mars 1970. Michel Wullaert, trente-deux ans, se trouve fortement alcoolisé à son domicile au premier étage d'un immeuble de l'Allée Louis-Leymarie aux Mureaux (Yvelines).

Il finit inévitablement par violenter sa femme, laquelle se réfugie avec ses cinq enfants chez des voisins. Seul dans l'appartement, Wullaert saisit un fusil de chasse et tire depuis sa fenêtre sur les automobilistes et les riverains.

Vers 19h30, un équipage de police composé de trois gardiens de la paix arrive sur les lieux. Alors qu'ils jaugent la situation, les policiers sont aussitôt pris pour cible. Wullaert blesse grièvement les gardiens Flamand et Murin, l'un au visage et l'autre au bras ; quant au gardien de la paix Michel Yziquel, il est atteint mortellement par une balle à ailettes.

Des renforts envoyés sur les lieux parviennent à pénétrer dans l'appartement où Michel Wullaert est retrouvé décédé après s'être fait justice lui-même. L'enquête détermine que Wullaert a toujours vécu sous l'emprise de l'alcool et toujours refusé à plusieurs reprises de suivre un traitement de désintoxication. Le soir du drame il se trouvait en pleine crise de delirium tremens.


Sources :
Le Monde, article du 10/03/1970, "Un dément tue un policier"
Le Monde, article du 11/03/1970, "Le dément qui tua un policier à son tour tué par un agent"
Journal officiel du 18/03/1970, page 2604, "Citation à l'ordre de la nation" 

Mentions légales

Toutes les informations et photographies contenues dans les récits qui suivent ont été obtenues à partir de recoupement d'articles de presse archivés et/ou numérisés dans les moteurs de recherches, et/ou à partir des nombreuses correspondances avec les proches des victimes. Les sources sont citées mais il faut rester prudent sur leur fiabilité.

Les propos injurieux, haineux, indécents et globalement hors sujet ne seront pas acceptés. Il s'agit avant toute chose de rendre hommage à ces personnes.

Tous droits réservés.