Michel GISTAN

1976 - Le gardien de la paix motocycliste Michel Gistan est victime d'un accident de la circulation alors qu'il est en service sur l'A6. Il avait 25 ans.
Lundi 16 Février 1976. Deux gardiens de la paix motocycliste de la CRS N°5 de Massy (Essonne) circulent sur l'autoroute du soleil A6 en direction de Paris où le trafic est très dense. Vers 18h00, alors que le policier se trouvant en tête invitent les usagers à ralentir, un automobiliste roulant sur la voie centrale freine brutalement à la vue de celui-ci. Il se déporte sans aucune précaution sur la voie de gauche et vient heurter à l'avant la moto du gardien de la paix Michel Gistan qui progressait en deuxième position.

Fortement déséquilibré, le pilote heurte à deux reprises la glissière centrale avant de chuter violemment sur la voie rapide. Transporté dans un premier temps à l'hôpital de Longjumeau puis à l'hôpital de Sainte-Anne à Paris, il demeure dans le coma pendant deux mois. Il s'éteint le 23 Avril 1976, victime d'un grave traumatisme crânien. Il avait vingt-cinq ans.

Originaire de Billière (Pyrénées-Orientales), le gardien de la paix Michel Gistan était affecté à l'unité motocycliste de la CRS N°5 depuis le 1er Février 1975. Il reçoit la médaille d'honneur de la police nationale et est élevé au grade de brigadier de police à titre posthume.

Sources :
Magazine CMPN N°147, avril 1976, rubrique deuils, R. Poifol

Liens similaires