Jean-Paul MYNIER

1977 - Le gardien de la paix Jean-Paul Mynier est victime d'un accident de trajet provoqué par un automobiliste dépourvu de permis de conduire.

Avec l'accord de sa famille.
Vendredi 2 Septembre 1977. Un automobiliste circulant Quai de la Fosse à Nantes (Loire-Atlantique), sans permis de conduire et sans assurance, effectue brutalement une manoeuvre de demi-tour à l'intersection de la rue Mathurin-Brissonneau pour repartir dans le sens inverse.

Il refuse la priorité à un motard venant de face et lui coupe la route : Jean-Paul Mynier, gardien de la paix, est percuté et chute lourdement sur la voie publique.

En poste depuis sept ans à la compagnie de circulation du corps urbain de Nantes, une épouse et trois enfants l'attendaient à la maison.

Originaire de la Lanester (Morbihan), le jeune policier apprécié pour sa jovialité et sa franchise succombait à ses graves blessures au centre hospitalier de Nantes le lendemain matin.

Il repose désormais à Hennebont dans le Morbihan.

Sources :
Entretien avec Lénaïck Mynier, archives presse (coupure)

Mentions légales

Toutes les informations et photographies contenues dans les récits qui suivent ont été obtenues à partir de recoupement d'articles de presse archivés et/ou numérisés dans les moteurs de recherches, et/ou à partir des nombreuses correspondances avec les proches des victimes. Les sources sont citées mais il faut rester prudent sur leur fiabilité.

Les propos injurieux, haineux, indécents et globalement hors sujet ne seront pas acceptés. Il s'agit avant toute chose de rendre hommage à ces personnes.

Tous droits réservés.