Jacques CHEVALIER

Mercredi 27 octobre 1982. Trois policiers motocyclistes de la Compagnie de circulation du corps urbain de Dijon (Côte-d'Or) reviennent d'une mission d'escorte à Beaune.

A la sortie du village de Ladoix-Serrigny sur la route particulièrement étroite et sinueuse des grands crus, le gardien de la paix Jacques Chevalier est victime d'un choc frontal avec un poids lourd qui s'engageait comme lui dans un virage. Le motard âgé d'une trentaine d'années meurt sur le coup.

Si vous êtes un proche de la victime ou si vous êtes en mesure d'améliorer la qualité de ce récit merci de me contacter.

Liens similaires