Christian PAIOLA

1984 - Le gardien de la paix Christian Païola fait une chute mortelle alors qu'il poursuit des voleurs sur les toits d'un commerce à Vire.

Si vous êtes un proche de la victime, merci de me contacter.
Mardi 12 juin 1984. Des riverains signalent la présence d'individus suspects dans un magasin de surgelés situé 60 Rue d'Aunay, commune de Vire (Calvados). Il est 3h du matin environ.

Lorsqu'un équipage police-secours arrive sur les lieux, les gardiens de la paix surprennent les voleurs qui ont accédé à l'intérieur par les toits. Alors qu'il gagne à son tour la toiture incertaine du magasin pour tenter d'interpeller les malfaiteurs, le gardien de la paix Christian Paiola chute de plusieurs mètres et meurt sur le coup. Il avait trente ans.

Entré dans la police en 1977, Christian Païola a d'abord rejoint la Compagnie républicaine de sécurité N°32 basée au Havre (Seine-Maritime). Muté à Vire en Septembre 1982 à sa demande, il s'est très vite intégré au service général, unanimement apprécié de ses collègues. Élevé au grade de brigadier de police à titre posthume, il était marié à Danièle et était père de deux enfants.

Suites judiciaires ignorées.

Sources et références :
Ouest-France du 29/09/2013, "Plaque commémorative à la mémoire de Christian Païola"
La Manche Libre du 08/06/2013, "Vire : hommage au policier Christian Païola"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser votre nom ou un pseudonyme pour faciliter les échanges.

Mentions légales

Toutes les informations et photographies contenues dans les récits qui suivent ont été obtenues à partir de recoupement d'articles de presse archivés et/ou numérisés dans les moteurs de recherches, et/ou à partir des nombreuses correspondances avec les proches des victimes. Les sources sont citées mais il faut rester prudent sur leur fiabilité.

Les propos injurieux, haineux, indécents et globalement hors sujet ne seront pas acceptés. Il s'agit avant toute chose de rendre hommage à ces personnes.

Tous droits réservés.