Alain JOLIVET

1988 - Le gardien de la paix Alain Jolivet est fauché par une automobiliste alors qu'il balise les lieux d'un accident de la route près de Sanary.

Si vous êtes un proche de la victime, merci de me contacter.
Dimanche 9 Octobre 1988. Un équipage de la brigade de nuit du commissariat de Sanary-sur-Mer (var) composé de trois policiers intervient sur un accident corporel de la circulation. Vers 1h30 du matin, ils effectuent le balisage des lieux et procèdent aux constatations d'usage.

Le gardien de la paix Alain Jolivet se rend à hauteur du coffre de la Peugeot 305 du service pour disposer du matériel, lorsqu'un véhicule conduit par Julia Pesce, trente-cinq ans, le percute à très vive allure. La violence de l'impact ne laisse aucune chance de survie au policier. Le gardien de la Paix Alain Jolivet avait quarante-cinq ans, il était marié et père de deux enfants.

La conductrice est inculpée pour homicide involontaire et écrouée dans l'attente de son procès. Elle accusait un taux d'alcoolémie d' 1,93g. (suites judiciaires ignorées)

Sources :
Le Monde, article du 12/10/1988, "Une automobiliste inculpée et écrouée pour conduite en état d'ivresse [...]"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser votre nom ou un pseudonyme pour faciliter les échanges.

Mentions légales

Toutes les informations et photographies contenues dans les récits qui suivent ont été obtenues à partir de recoupement d'articles de presse archivés et/ou numérisés dans les moteurs de recherches, et/ou à partir des nombreuses correspondances avec les proches des victimes. Les sources sont citées mais il faut rester prudent sur leur fiabilité.

Les propos injurieux, haineux, indécents et globalement hors sujet ne seront pas acceptés. Il s'agit avant toute chose de rendre hommage à ces personnes.

Tous droits réservés.