Alain ESPINASSIER, Bernard BASILE & Jacques DAUTREY

1995 - Quatre spécialistes de la sécurité civile de la base d'hélicoptères de Cannes trouvent la mort au cours d'une mission de reconnaissance.

Trois d'entre eux étaient détachés de la police nationale
Jeudi 27 Juillet 1995. Un hélicoptère de la Sécurité civile AS350 Écureuil F-ZBFR N°2100 décolle de sa base à Cannes (Alpes-Maritimes). L'équipage composé de quatre hommes doit effectuer une mission de reconnaissance sur les points hauts du secteur d'Aurons, en vue d'implanter de nouveaux relais radio pour le secours en montagne. Il est 15 heures environ.

Vers 19h30, l'équipage n'ayant pas regagné sa base, un second appareil part à sa recherche. Il repère rapidement la carcasse de la machine qui s'est écrasée dans un couloir d'avalanche sur le versant italien de la cime de Maleterre.

Les débris de l'appareil étaient dispersés sur plus de 400 mètres. Plusieurs équipes de secours en montagne et une équipe médicale ont été héliportées sur les lieux, inaccessibles par la voie terrestre. Mais les sauveteurs, qui ont pu atteindre le site en milieu de nuit, n'ont pu que constater le décès des occupants.

Le parquet de Cuneo (Italie) a ouvert une information afin de déterminer les causes de cet accident. Il semble que le rotor de l'hélicoptère ait heurté le massif en déposant du matériel au sol causant la mort instantanée des quatre membres de l'équipage Alain Espinassier, inspecteur de police, vingts-six ans de services civils et militaires, mécanicien sauveteur de la base hélicoptères de la sécurité civile de Cannes - Bernard Basile, officier de paix, vingt-cinq ans de services civils et militaires, pilote de la base hélicoptères de la sécurité civile de Cannes. - Jacques Dautrey, officier de paix à la Compagnie républicaine de sécurité N°6 de Saint-Laurent-du-Var, section Montagne (Alpes-Maritimes), secouriste de la base hélicoptères de la sécurité civile de Cannes. - Gérard Duraz, technicien radio de la base d'hélicoptères de la sécurité civile de Cannes.

L'Ecureuil F-ZBFR photographié en 1990.

Sources et références :
Journal officiel N° 180 du 04/08/1995, page 11694 - "Citation à l'ordre de la nation"
Journal officiel N° 231 du 04/10/1995 - ordre national du mérite

Mentions légales

Toutes les informations et photographies contenues dans les récits qui suivent ont été obtenues à partir de recoupement d'articles de presse archivés et/ou numérisés dans les moteurs de recherches, et/ou à partir des nombreuses correspondances avec les proches des victimes. Les sources sont citées mais il faut rester prudent sur leur fiabilité.

Les propos injurieux, haineux, indécents et globalement hors sujet ne seront pas acceptés. Il s'agit avant toute chose de rendre hommage à ces personnes.

Tous droits réservés.