mercredi 16 avril 1997

Michel BOULAND

1997 - Le brigadier-chef Michel Bouland se tue au cours d'une opération de secours en montagne. Il avait 49 ans.

Si vous êtes un proche de la victime,
merci de me contacter.
Mercredi 16 Avril 1997. Deux alpinistes se trouvent en difficulté à près de 3800 mètres d'altitude dans un couloir de glace du massif des Ecrins (Isère). Il s'agit de la voie Meyer / Di-Bona : un parcours de pierres et de glace très étroit que ne peut atteindre l'hélicoptère des secours, d'autant plus que le vent souffle très fort.

Les membres de la caravane de secours de la CRS N°47 choisissent de se rendre directement auprès des deux victimes pour apporter les premiers soins puis de préparer leurs évacuations. Alors que le brigadier-chef Michel Bouland équipe une paroi, il est victime d'une chute de plus de 800 mètres dans le vide.

Alpiniste chevronné et grimpeur de premier ordre, Michel Bouland avait quarante-neuf ans. Natif de Montceau-les-Mines (Haute-Saône), il était marié et père de trois enfants.

Entré dans la police en 1969 à l'école nationale de police de Sens, il obtenait une affectation à la CRS N°25 basée à Pau. Muté de 1977 à 1981 en section montagne à la CRS N° 47 basée à Grenoble, il rejoignait la CRS N° 29 de Lannemezan avant de revenir à Grenoble en 1985. Michel Bouland est élevé à titre posthume au grade Capitaine de Police, et décoré de la croix de chevalier de la Légion d'honneur ; il reçoit également de la médaille d'or pour  actes de courage et du dévouement.

Sources :
Journal officiel n°100 du 29 avril 1997 page 6496, "Citation à l'ordre de la nation"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser votre nom ou un pseudonyme pour faciliter les échanges.