Patrick VESINE | DTSP 94 - VINCENNES

2001 - Le gardien de la paix motocycliste
Patrick Vésine est fauché par un véhicule
dont les occupants prennent la fuite.

Si vous êtes un proche de la victime,
merci de me contacter.
Jeudi 31 Mai 2001, 3h30. Deux gardiens de la paix de la Compagnie motocycliste urbaine départementale du Val de Marne sont à la recherche d'un véhicule en fuite, dont le conducteur a refusé d'obtempérer à un contrôle de police vers le sud de la capitale. Les motards empruntent rapidement les grands axes.

Porte d'Ivry, dans le 13ème arrondissement de Paris, un drame se produit. L'un des motards est très violemment percuté par un véhicule de marque Opel immatriculé en Belgique, dont le conducteur vient de franchir l'intersection au feu rouge fixe.

Contre toute attente, les occupants de la voiture prennent aussitôt la fuite à pieds en abandonnant le corps meurtri du policier sur le sol. Des témoins ayant assisté à la scène livrent aussitôt des informations permettant de localiser et d'interpeller le conducteur en fuite, rue du Chevaleret. Il s'agit d'un ressortissant roumain âgé de vingt-et-un ans, lequel tentait de se débarrasser de ses papiers d'identité.

Malgré l'intervention rapide des services de secours, le gardien de la paix Patrick Vésine est déclaré décédé à 4h29 sur les lieux de l'accident. Âgé de quarante-six ans, il était marié à Patricia et père de deux enfants : Alexandra, vingt ans, et Romain, dix-sept ans.

Vendredi 1er Juin 2001. En garde à vue à la brigade de répression du banditisme, le mis en cause reconnait le délit de fuite et livre les noms de ses deux passagers, ressortissants roumains également : l'un est âgé d'une vingtaine d'années, l'autre est encore mineur. Tous deux sont arrêtés le lendemain matin dans un squat de Sevran (Seine-Saint-Denis). (identités non révélées par la presse)

Déférés au parquet de Paris et placés sous mandat de dépôt, les trois individus déjà connus des services de police étaient poursuivis pour « homicide involontaire, mise en danger de la vie d'autrui, non-assistance à personne en danger et délit de fuite ». (suites judiciaires inconnues)


Sources :
Le Parisien du 01/06/2001, "Un motard de la police tué par des chauffards"
Libération du 01/06/2001, "Un policier écrasé à Paris, le conducteur arrêté"
Le Nouvel Obs du 31/05/2001, "Un motard de la police tué à Paris"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser votre nom ou un pseudonyme pour faciliter les échanges.

Mentions légales

Toutes les informations et photographies contenues dans les récits qui suivent ont été obtenues à partir de recoupement d'articles de presse archivés et/ou numérisés dans les moteurs de recherches, et/ou à partir des nombreuses correspondances avec les proches des victimes. Les sources sont citées mais il faut rester prudent sur leur fiabilité.

Les propos injurieux, haineux, indécents et globalement hors sujet ne seront pas acceptés. Il s'agit avant toute chose de rendre hommage à ces personnes.

Tous droits réservés.