mercredi 17 novembre 2004

Mickaël LEFEBVRE

2004 - Le gardien de la paix Mickaël Lefebvre chute mortellement d'un toit alors qu'il vient d'interpeller l'auteur d'un cambriolage.

Originaire d'Amiens (Somme), Mickaël Lefèbvre, vingt-huit ans, laisse une jeune veuve enceinte de sept mois : Cindy, vingt-sept ans.

Il était affecté à l'Unité de police de proximité d'Asnières depuis Janvier 2003. Il est fait chevalier de la Légion d'honneur et reçoit la médaille d'or de la police nationale, celle pour acte de courage et de dévouement. Il est élevé au grade de lieutenant à titre posthume.

Lundi 27 Décembre 2004. Naissance de la petite Élise à Amiens (Somme). Elle est déclarée pupille du département par le conseil général des Hauts-de-Seine.

Si vous êtes un proche de la victime,
merci de me contacter.
Mercredi 17 Novembre 2004. Un riverain vigilant signale à Police-Secours un cambriolage en cours dans le pavillon d'un médecin domicilié Rue Mauriceau à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Il est 21h30. Les effectifs de police s'organisent rapidement et cernent le quartier ; l'individu est repéré en train de fuir par les toits.

Un policier emprunte alors le même chemin que le voleur sur une longue toiture de tôle ondulée de la Rue d'Argenteuil. La toiture abrite seize box de garages, certaines parties sont translucides pour filtrer la lumière mais elles sont moins résistantes.


Lorsque le gardien de la paix Mickaël Lefèbvre parvient à rattraper le malfaiteur, ils se trouvent tous deux sur le toit du box N°13 qui cède sous leurs poids. Ils chutent très lourdement de plusieurs mètres. Le jeune policier reste inconscient et le malfaiteur en profite pour s'enfuir.

Ali Bedahech, vingt-trois ans, est néanmoins interpellé quelques instants plus tard, puis transféré dans les locaux de la sûreté départementale. Malgré la chute il n'est blessé que légèrement. On retrouve sur lui un maigre butin : des bouteilles d'alcool et des bijoux.

Le gardien de la paix Mickaël Lefèbvre est transporté rapidement à l'Hôpital Beaujon de Clichy (Hauts-de-Seine), mais son état s'aggrave dans la nuit : il meurt d'un grave traumatisme crânien. Âgé de vingt-huit ans et marié à Cindy, il attendait la venue au monde d'une petite Elise.

Vendredi 19 Novembre 2004. Jugé en comparution immédiate, le tribunal de Nanterre condamne Ali Bedahech à un an de prison ferme, la mort du policier n'ayant pu lui être imputée juridiquement.

Sources et références :

Journal officiel du n°276 du 27/11/2004, page 20179, "Citation à l'ordre de la nation"
Le Parisien du 19/11/2004, "Un policier entre la vie et la mort"
Le Parisien du 20/11/2004, "Vive émotion après la mort du jeune policier"
Le Parisien du 22/11/2004, "Hommage national au jeune policier décédé"
Le Parisien du 23/11/2004, "Dernier hommage à Mickaël, le policier décédé"
Le Parisien du 30/12/2004, "La jeune veuve met une petite fille au monde"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser votre nom ou un pseudonyme pour faciliter les échanges.