Wargue-Moïse OWHANE

2006 - Le gardien de la paix Wargue-Moïse Owhane est victime d'un accident de la route alors qu'il patrouille à Nouméa.

Âgé de vingt-cinq ans, il venait d'intégrer la brigade motorisée de Nouméa.

Originaire de Houaïlou, il vivait maritalement avec Romy et était l'heureux père d'une petite Lilou âgée de seulement un an. Il est cité à l'ordre de la Nation et nommé brigadier de police à titre posthume.

Page réalisée avec l'aimable autorisation de sa famille.
Jeudi 23 Novembre 2006. Wargue-Moïse Owhane et Steeve Kromodimedjo, motards affectés à la formation motocycliste urbaine de Nouméa (Nouvelle-Calédonie), sont chargés de porter un pli urgent à la caserne de Normandie.

Ils empruntent la voie de dégagement ouest de la ville, mais dans la courbe située en face du squat du "Caillou bleu", le gardien de la paix Owhane perd le contrôle de son engin : une Honda 600 Transalp.

Le policier percute la rambarde centrale et se retrouve éjecté de la moto entre les deux glissières de sécurité. Le choc est fatal. La moto a poursuivi sa course, debout contre la glissière, avant de s’immobiliser, au moins une centaine de mètres après le point d’impact. La Honda en question avait subi plusieurs accidents par le passé. Au-delà d’une certaine vitesse, elle avait la réputation de subir d’importantes vibrations, susceptibles de la faire échapper au contrôle de son pilote.

Novembre 2013. La brigade motorisée urbaine de Nouméa créée en 1973, fête donc ses trente ans. A cette occasion, la mémoire de Wargue-Moïse Owhane est évoquée. Quarante-deux motards de la police ont servi dans cette brigade depuis sa création.

Sources :
Journal officiel n°288 du 13 décembre 2006 page 18835, texte n° 46 , "Citation à l'ordre de la nation"

Liens similaires