dimanche 5 septembre 2010

Nicolas DEBARGE

2010 - Le gardien de la paix Nicolas Debarge se noie en portant secours à un individu qui venait de prendre la fuite après avoir provoqué un accident matériel de la circulation en se jetant volontairement dans la Seine.

Le gardien de la paix Nicolas Debarge avait seulement vingt-cinq ans ; six ans et six mois de services civils et militaires. Il laisse une compagne et une famille bouleversée. Son père était également policier. Affecté à la sortie d'école de police de Oissel (Seine Maritime) en 2005 à la CSP Melun-Val de Seine, il intégrait la Brigade anti-criminalité en Juillet 2008. Ses douze lettres de félicitations, décernées à la suite d'interpellations de dangereux criminels et délinquants, sont un témoignage de son caractère volontaire et téméraire l est cité à l'ordre de la Nation et fait Chevalier de la Légion d'Honneur. Il reçoit la médaille d'or pour acte de courage et de dévouement, ainsi que la médaille d'honneur de la police nationale.
Dimanche 5 Septembre 2010. Le conducteur d'une Peugeot 206 percute plusieurs véhicules en stationnement sur le Quai Maréchal Joffre à Melun (Seine et Marne). En état d'ivresse très avancée, il  finit par accrocher un véhicule dont les occupants s'apprêtaient à partir.

L'ivrogne tente un demi-tour pour fuir, mais il heurte le terre-plein central et s'y retrouve immobilisé. Voyant qu'il n'arrivera pas à reprendre la route, il prend la fuite à pieds le long des quais.

Pour échapper à ses poursuivants, qui ne réclament qu'un constat d'accident, il se jette à l'eau... Un équipage de la brigade anti-criminalité de Melun circule non loin de là, et alerté par la clameur et le bruit, il intervient rapidement.

Le gardien de la Paix Nicolas Debarge, pompier volontaire à Savigny-Le-Temple, décide de porter secours au fuyard qui se trouve en grandes difficultés. Alors qu'il se trouve à sa hauteur et que les sapeurs pompiers déploient le matériel de secours, le jeune policier disparaît dans les eaux tumultueuses.

Son corps sans vie est retrouvé en milieu de journée par les plongeurs à l'aplomb de la promenade de Vaux. Le corps de l'automobiliste n'est retrouvé que le lendemain.

Le Ministre de l'Intérieur a rendu un vibrant hommage à ce jeune policier, passionné par son métier et unanimement reconnu comme un excellent professionnel.

Le chef de la caserne des pompiers de Savigny-le-Temple explique : « C'est une grosse perte. Il était parmi nous depuis deux ans et s'était intégré très vite par son dynamisme, sa gentillesse. Il tenait des gardes le soir ou la journée, durant ses jours de repos. Il a voulu porter secours, il avait cela en lui. »

Sources :
JORF n°0210 du 10 septembre 2010, page 16478, texte n° 74 "Citation à l'ordre de la nation"
JORF n°0071 du 25 mars 2011 page 5313, texte n° 2, "Décret portant nomination"
Le Parisien du 07/09/2010
Cérémonie d'obsèques du 09/09/2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser votre nom ou un pseudonyme pour faciliter les échanges.