Frédéric HOIRET

2011 - Le brigadier Frédéric Hoiret meurt dans un accident de la route alors qu'il est en service commandé près de La Rochelle. Marié et père d'un petit garçon, il avait 36 ans.

Avec l'aimable autorisation de son épouse.
Jeudi 28 Avril 2011. Trois gardiens de la paix motocyclistes de La Rochelle (Charente-Maritime) sont de retour d'une mission à Saintes. Mais un grave accident de la route se produit alors qu’ils empruntent la départementale 137, au lieu-dit Bel Air près de Tonnay-Charente.

Une automobiliste de soixante-deux ans, domiciliée à Ballon, circulant dans le sens Rochefort-Saintes et transportant ses trois petits-enfants se déporte pour une raison inconnue sur le milieu de la voie de circulation, alors que les trois policiers viennent en sens inverse.

Le brigadier de police Frédéric Hoiret, trente-six ans, est percuté de front et meurt sur le coup. Il était marié avec Sylvie et père d'un petit Hugo, âgé de cinq ans.

Entré dans la police en 2001, il obtenait à sa sortie d'école un poste à la police aux frontières de Calais (Pas-de-Calais) avant de rejoindre la circonscription de Versailles (Yvelines) en tant que policier motocycliste. Muté à sa demande le 1er Octobre 2009 à la brigade motocycliste urbaine de La Rochelle, ses qualités professionnelles étaient unanimement appréciées.

Frédéric Hoiret est cité à l'ordre de la nation et élevé au grade de Chevalier de légion d'Honneur. Il est également nommé Major de Police à titre posthume.

Sources :
Sud-Ouest du 03/05/2011, "Hommage national au major Frédéric Hoiret"
Sud-Ouest du 29/04/2011, "Un policier tué à moto"

Liens similaires