Cédric PAPPATICO

2012 - Le brigadier-chef Cédric Pappatico est fauché volontairement par un véhicule monté par une bande de malfaiteurs surpris en flagrant délit de vol aggravé. Marié et père de famille, il avait 32 ans et attendait la venue au monde d'un deuxième enfant.


Entré à l’école nationale de police de Nîmes en décembre 1999, il est affecté à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) à l'issue de sa formation. En septembre 2005, il intègre les Renseignements Généraux de Savoie à Chambéry. En juillet 2010, il est affecté, à sa demande, à la Brigade anti-criminalité de Chambéry et prend la direction du groupe de nuit. Brigadier de police en 2007, il est nommé brigadier-chef en 2009. Décrit comme quelqu'un de discret, d'avenant et souriant, il pratiquait avec passion depuis dix ans le Ju-Jitsu.

La 17ème promotion d'officiers des police a choisi pour éponyme son nom. Depuis Mars 2013, une salle de sport a été inaugurée en son nom et dédiée à sa mémoire au sein du commissariat de police de Chambéry.

Si vous êtes un proche de la victime, merci de me contacter.
Mercredi 11 Avril 2012. Une association de malfaiteurs exécute un vol avec effraction dans une grande enseigne d'électroménager dans la zone commerciale de Saint-Alban-Leysse (Savoie) en procédant à la découpe du rideau de fer métallique avec une disqueuse. Un témoin remarque la scène et contacte police-secours : il est 00h22.

Quelques instants plus tard, la brigade anti-criminalité de Chambéry composée de deux policiers expérimentés arrive sur place. Ils constatent que les malfaiteurs chargent le coffre d'un Porsche Cayenne. Le véhicule de police est placé de front contre le 4x4 pour éviter qu'il ne prenne facilement la fuite, mais le conducteur du véhicule volé le percute.

Le brigadier-chef Cédric Pappatico met pieds à terre, mais dans le même temps le conducteur du 4x4 effectue une manœuvre rapide et  fauche délibérément le policier qui s'est mis en opposition.  Le malheureux policier est trainé sur près de trente mètres. Son équipier, le gardien de la paix Vincent Longue, applique deux tirs en direction du véhicule des malfaiteurs alors que son conducteur semble manoeuvrer pour revenir l'écraser à son tour.

Une partie du butin et des indices compromettants sont abandonnés sur place par les malfaiteurs. Les services médicaux d'urgence devaient constater le décès du brigadier-chef Pappatico sur les lieux du drame. Le véhicule Porsche Cayenne est retrouvé incendié volontairement en banlieue lyonnaise, à Décines-Charpieu (Rhône).



Samedi 14 Avril 2012. Les obsèques officielles du brigadier-chef Cédric Pappatico ont lieu dans la cour d'honneur de la Préfecture de Chambéry. Originaire de Sète (Hérault), il était marié à Sandrine et père d'une petite Léa âgée de sept ans et attendait la venue au monde d'un deuxième enfant.

L'enquête dilligentée par la police judiciaire fait apparaître que l'association de malfaiteurs à l'origine du crime est également impliquée dans une série de vols réalisés selon le même mode opératoire entre le Territoire de Belfort, la Suisse et jusque dans l'Ain.

Samedi 9 Juin 2012. Trahis par des écoutes téléphoniques et des traces ADN, trois individus sont interpellés et mis en examen pour "association de malfaiteurs", "vol de véhicule" et "vol précédé ou suivi de violences ayant entraîné la mort en vue de favoriser la fuite des auteurs", un crime passible de la réclusion à perpétuité. Sont placés en détention provisoire : Rachid Bellakehal, Mohamed Hamied et Nabile Medjadji.

Mercredi 21 Décembre 2012. Un quatrième individu, Kamel Abbed, est identifié puis interpellé à son domicile à Vaulx-en-Velin (Rhône). Il est placé en détention provisoire à son tour.

Octobre 2013. Un cinquième individu, Slim Ben Hamed, est localisé dans son pays d'origine : la Tunisie grâce à un mandat d'arrêt international est lancé à son encontre. Il s'agirait du conducteur du véhicule incriminé. Non extradable, il reste cependant sous contrôle judiciaire dans son pays et devrait seulement être jugé par défaut.

Juin 2016. La cour d'assises de Chambéry condamne les cinq malfaiteurs à des peines allant de 29 ans à 30 ans. Seul Slim Ben Hamed est condamné en son absence à la réclusion criminelle à perpétuité.


Sources :
JORF n°0089 du 14 avril 2012 page 6879, texte n° 51, "Citation à l'ordre de la nation"
JORF n°0212 du 13 septembre 2015 page 15991 ,texte n° 2, "Décret portant nomination à titre exceptionnel"
France-info du 10/06/2016, "Verdict: de 29 ans à la perpétuité pour les cinq accusés"
Le Dauphiné Libéré du 11/10/2013, "[...] un suspect recherché en Tunisie"
Le Midi Libre du 11/04/2012, "Sète pleure le policier tué en opération"
Paris-Normandie du 26/05/2016, "Cinq hommes aux assises pour la mort d'un policier écrasé en 2012"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser votre nom ou un pseudonyme pour faciliter les échanges.

Mentions légales

Toutes les informations et photographies contenues dans les récits qui suivent ont été obtenues à partir de recoupement d'articles de presse archivés et/ou numérisés dans les moteurs de recherches, et/ou à partir des nombreuses correspondances avec les proches des victimes. Les sources sont citées mais il faut rester prudent sur leur fiabilité.

Les propos injurieux, haineux, indécents et globalement hors sujet ne seront pas acceptés. Il s'agit avant toute chose de rendre hommage à ces personnes.

Tous droits réservés.