Jean-Marc DERIBLE

Samedi 12 Octobre 2013. Le gardien de la paix Jean-Marc Derible regagne son domicile au terme de son service au centre d'information et de commandement de Toulon (Var). Alors qu'il roule à moto, il est percuté par un automobiliste en état d'ivresse venant empiéter sur sa voie de circulation. Marié et père de trois enfants, le policier ne survit pas au choc, il avait cinquante-cinq ans.

Unanimement apprécié pour ses qualités humaines et professionnelles , il était décrit comme "un père, un ami, un confident toujours de bonne humeur et souriant". C'était un référent enthousiaste qui aimait son travail ; il avait effectivement prolongé son activité d'une année supplémentaire et envisageait de devenir réserviste de la police nationale.

Mentions légales

Toutes les informations et photographies contenues dans les récits qui suivent ont été obtenues à partir de recoupement d'articles de presse archivés et/ou numérisés dans les moteurs de recherches, et/ou à partir des nombreuses correspondances avec les proches des victimes. Les sources sont citées mais il faut rester prudent sur leur fiabilité.

Les propos injurieux, haineux, indécents et globalement hors sujet ne seront pas acceptés. Il s'agit avant toute chose de rendre hommage à ces personnes.

Tous droits réservés.