mercredi 5 novembre 2014

Yassine ZOBIRI

2014 - Le brigadier-chef Yassine Zobiri est tué au cours d'une poursuite de véhicule. Marié, sans enfant, il avait 30 ans.

Si vous êtes un proche de la victime,
merci de me contacter.
Mercredi 5 Novembre 2014, 23h. Un équipage de la police municipale de Vénissieux (Rhône) décide de procéder au contrôle d'un véhicule de marque Renault Mégane dont le conducteur multiplie les infractions au code de la route. Mais l'individu refuse d'obtempérer et une course poursuite s'engage avec les policiers.

Sur la Route de Lyon, commune de Saint-Priest (Rhône), le conducteur de la Megane roulant à vive allure se déporte brutalement et vient heurter le véhicule de police qui le suivait de près. Ce dernier est dévié de sa trajectoire et entre en collision frontale avec un bus des transports en commun lyonnais qui circulait normalement sur sa voie centrale. Le choc est malheureusement fatal au conducteur du véhicule de police ; il s'agit du Brigadier-chef Yassine Zobiri ; son équipier, Pascal Dancette en ressort grièvement blessé.

La Renault Megane du fuyard est retrouvée non loin du lieu de l'accident ; il s'agit d'un véhicule faussement immatriculé, et déclaré volé depuis Juillet 2014.

Originaire du Rhône, Yassine Zobiri avait trente ans, il venait de s'installer avec son épouse sur la commune de Grigny (Rhône) depuis moins d'un an. D'abord engagé comme gendarme-adjoint en Haute-Garonne, il décidait de revenir dans la région lyonnaise après avoir réussi avec succès en 2007 son examen d'entrée dans la police municipale de Vénissieux.

Dimanche 9 Novembre 2014. Un individu âgé de vingt-sept ans se constitue prisonnier au commissariat d'Auxerre (Yonne), commune dans laquelle il avait trouvé refuge auprès de membres de sa famille. Il est mis en examen et écroué au terme de sa garde à vue aux chefs de : homicide involontaire aggravé, blessures involontaires et escroquerie.

Sources :
Journal officiel du n°0300 du 28 décembre 2014, page 22762, texte n° 85, "Citation à l'ordre de la nation"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser votre nom ou un pseudonyme pour faciliter les échanges.